Tout savoir sur l'Alchimie

par DRAGON NEWS janvier 16, 2020

Alchimie

Introduction

"...l'alchimie, en elle-même, est extrêmement sombre et complexe, et les textes très difficiles à lire, de sorte qu'un énorme bagage de connaissances techniques est nécessaire si vous souhaitez pénétrer dans ce domaine."


-- Marie-Louise von Franz 

L'alchimie combine des éléments de science, de spiritualité, de mysticisme et de philosophie. Un aperçu utile, bien que trop simplifié, est que l'alchimie opère sur deux niveaux, le physique et le métaphysique. L'alchimie traite des vérités spirituelles, ou Mysticisme, et dans certains cas peut être définie comme "une tentative de démontrer expérimentalement sur le plan matériel la validité d'une certaine vision philosophique du Cosmos". 

La mission alchimique avait trois aspects : le physique, le mental et le spirituel. Ceci est différent de l'exploration moderne de la science, surtout depuis le début du vingtième siècle, quand le divorce entre la religion et la science s'est établi. La pierre de sagesse, ou pierre philosophale, représente le but physique de l'alchimie, d'acquérir et de contrôler la richesse. Pour l'aspect mental, les alchimistes ont cherché une panacée universelle pour guérir les maux et ainsi acquérir la capacité de jouir de la vie dans sa totalité. Enfin, pour l'aspect spirituel, les alchimistes ont cherché à comprendre l'âme du monde et à jouir de l'épanouissement de la vie spirituelle. 

Les alchimistes travaillaient avec peu ou pas de codification, c'est-à-dire que chaque alchimiste avait une méthodologie personnelle que seuls quelques autres, comme l'apprenti alchimiste, connaissaient directement. C'est une autre raison pour laquelle les matériaux sont denses.


Terminologie spécialisée en alchimie

Vous trouverez ci-dessous quelques expressions ou termes spécifiquement utilisés en alchimie.

Coniunctio. Un rassemblement des contraires qui aboutit à l'eau mystique ou divine, l'eau amère. 

Illud magnum fluxum capitis et caudae. (Latin : Grand Flux de la tête et de la queue) Une nouvelle lumière née dans l'obscurité, la maladie et la faiblesse disparaissent dans la névrose qui les a conjurées. 

Felix culpa. Une double attitude envers le même objet ou sujet ; percevoir quelque chose comme étant à la fois la maladie et le remède. 

Prima materia. La substance originelle et mystérieuse du monde dans lequel se trouve le secret de vie et de mort de Dieu. 

 

Symbolisme et allégorie alchimique

L'allégorie est un dispositif qui utilise des personnages ou des événements pour représenter des idées et des concepts. En littérature, l'allégorie est aussi appelée métaphore étendue ; cependant, toutes les formes d'art utilisent l'allégorie. Dans l'alchimie, les allégories avaient plusieurs objectifs : obscurcir, révéler, éclipser la vérité et éclairer la vérité.

L'obscurcissement empêche les individus de déchiffrer le sens des textes alchimiques, de sorte que seuls ceux qui se consacrent à l'étude de l'œuvre peuvent comprendre. Dans certains cas, la méfiance a inspiré la tendance à l'obscurité, car certains alchimistes craignaient que leur travail ne soit volé ou mal utilisé. Cependant, les alchimistes ne mystifiaient pas leur travail juste pour cacher la connaissance, car, pour l'alchimiste, la connaissance est un poison ou une guérison. Dans le mauvais contexte, la connaissance entache la compréhension ; à l'inverse, la connaissance ouvre les portes de la perception.

Dans leur usage quotidien, cependant, les allégories sont censées révéler. Elles illustrent un concept plus vaste dans un contexte plus facile à saisir. Ceux qui ont assez de connaissances pour lire des textes alchimiques comprendraient plus qu'une simple description du traitement de certains éléments ; le texte révélerait aussi une vérité métaphysique.

Ainsi, la nature symbolique et allégorique de l'alchimie obscurcit et élucide à la fois ; elle éclipse la vérité et illumine cette même vérité.

Les allégories décrivent à la fois des réactions chimiques physiques et des fonctions métaphysiques. La nature du langage alchimique est très fortement mystique, représentant les produits chimiques avec des symboles. Par exemple, le dragon représente le mystérieux, philosophique argent rapide, ou Mercure. 

D'autres exemples de l'alchimie incluent l'allégorie du mariage pour décrire la combinaison de principes doubles, comme la combinaison d'éléments chauffés avec des éléments refroidis. Un autre exemple est le chaos des éléments qui exigent l'harmonisation, qui représente le désir naturel d'ordonner des stimuli aléatoires. Le levain est une allégorie favorite pour le processus de fermentation pour soulever la matière. 

Les symboles présentent une vérité mystérieuse ; souvent, ils possèdent de multiples significations. Il est important de séparer les symboles des signes, qui représentent ou indiquent des idées ou des objets tangibles. La connaissance du symbolisme est un filet qui permet de saisir l'indescriptible mystère d'une expérience immédiate. 

Un symbole tente d'envelopper ou au moins d'indiquer ce qui est indicible, ineffable. Les symboles impliquent une multiplicité de significations, ce qui met en évidence la raison de leur utilisation intense dans l'alchimie. Les alchimistes ont l'amour du symbolisme, car comme l'allégorie, un symbole peut à la fois illuminer et éclipser la vérité.
Le dragon et le serpent sont parmi les symboles utilisés pour représenter l'action alchimique. Le serpent et le mangeur de queue, l'Ouroboros, apparaissent également dans de nombreux manuscrits alchimiques.

 

La salamandre alchimique

La salamandre, parfois liée au dragon en raison de ses propriétés magiques, apparaît dans la symbolique alchimique. La représentation la plus courante est l'image de la salamandre, représentant la prima materia, rôtissant dans le feu. Elle représente les réactions émotionnelles, en particulier la frustration, impliquées dans le retrait des projections et des attentes personnelles dans un effort pour comprendre le phénomène naturel.


Le caducée alchimique

Le caducée, en tant que bâton de Mercure, avait deux serpents fixés autour de lui, démontrant la puissance et la capacité de Mercure à transformer sa forme. Le caducée, en tant que symbole, est constitué de deux serpents enlacés autour d'un bâton, représentant Hermès (grec) ou Mercure (romain). 

Le Caducée grec était parfois représenté avec des ailes, ce qui représentait la volatilité du Mercure. Les alchimistes appelaient le mercure l'eau chaotique ou le basilic philosophique. 


Le serpent alchimique

Les serpents représentent souvent la nature impersonnelle de l'inconscient lorsqu'il fait irruption dans la conscience, surtout dans la mythologie et le rêve. Lorsque se produit l'acte de la coniunctio, le rapprochement des contraires, le serpent fait souvent partie de la symbolique. Cela est particulièrement vrai lorsqu'il s'agit de représenter l'androgynie, c'est-à-dire que l'image de l'union du roi et de la reine en tant que dieu androgyne unique peut aussi avoir les deux tenant un serpent. 

Les serpents représentent tout, du serpent monstrueux au serpent cosmique. L'esprit cosmique, le serpent suprême, donne vie à tout mais tue aussi tout. Le serpent cosmique est tout et rien en même temps. 

Le serpent monstrueux est un obstacle, un danger. Quand une personne se cache dans un faux abri ou une prison, il faut de la violence et du feu pour échapper au danger du serpent diabolique. Dans les moments de troubles spirituels ou émotifs, une personne peut se lier à ce serpent monstrueux[23] ; pour rompre ce lien, l'individu peut combattre ou simplement supporter le feu jusqu'à ce qu'il s'éteigne. 


L'Ouroboros alchimique

"C'est pourquoi on dit : "Prenez la tête, mais attention à la queue", ou "Si la tête n'a pas intégré la queue, toute la substance n'est rien."

-- Marie-Louise von Franz 

L'Ouroboros est un symbole ancien, représenté sur les tombes égyptiennes anciennes, comme celle de Sethi le Premier, parce que, pour les Égyptiens, le serpent qui mange sa propre queue est considéré comme le gardien du monde souterrain. 

En alchimie, l'Ouroboros est le mangeur de queue mercuriel ou le serpent encerclé. En copte, ouro signifie " roi " et en hébreu ob signifie " serpent ". Sa fin est aussi son début, mangeant sans cesse sa propre queue. L'Ouroboros symbolise le processus circulaire et autonome du travail alchimique.

De nombreux procédés utilisent le serpent comme symbole de sublimation ou de fécondation. Comme le dragon, le serpent peut aussi représenter le mercure philosophique. La sublimation ou la fécondation continue dans certains processus jusqu'à ce que "le serpent ait avalé sa propre queue" et que le processus chimique se termine là où il a commencé. 

Une autre compréhension de ce processus est que l'Ouroboros est l'endroit où les opposés ne font qu'un. La tête et la queue, généralement opposées, se rencontrent, et là naît un flux, "ce que les alchimistes entendent par l'eau mystique ou divine... le flux significatif de la vie." Ce symbolisme particulier suggère une autre vérité, que les deux opposés sont secrètement un seul et même parce que le feu est éteint par le feu ou doit être refroidi par son propre feu intérieur. Dans l'alchimie, le serpent mercuriel se dévore dans l'eau de feu, tout comme l'émotion destructrice doit se consumer.


Le dragon alchimique

Le dragon alchimique représente l'argent rapide philosophique ; contrairement au Mercure ordinaire, l'argent rapide philosophique est une substance mystérieuse d'origine inconnue. [10] De cet argent rapide, on peut extraire l'esprit vivant. Bien que le dragon ne représente pas cet esprit vivant, il est le récipient dans lequel l'esprit est contenu.

Certains textes alchimiques mentionnent un processus pour identifier l'esprit, ou l'âme, de toutes choses. Le dragon est préparé à partir du venin du philosophe. Le Mercure allume le dragon primordial, lui donnant des ailes. Dans un sens physique, c'est le processus de vaporisation. L'esprit universel est le sang de ce dragon. 
Le dragon, en tant qu'être ailé fabuleux, symbolise le renouveau philosophique, ou les premières pulvérisations. Dans d'autres cas, l'image d'un dragon ou d'un wyvern représente l'eau mercurielle divine et son pouvoir de teinture. 


Tuer le dragon alchimique

Seul l'acte ou le produit de la coniunctio, la réunion des contraires, peut tuer le dragon alchimique, communément appelé le dragon de Mercure. 

Le tueur de dragon Cadmus incarne les propriétés de fixation du soufre. L'humidité et le soufre doivent tous deux être éliminés pour arrêter le processus représenté par le dragon.



DRAGON NEWS
DRAGON NEWS


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.


Voir l'article entier

Phénix
Phénix

par DRAGON NEWS juin 01, 2020

Voir l'article entier
Léviathan
Léviathan

par DRAGON NEWS mai 25, 2020

Voir l'article entier
DRACO DE DRAGONHEART
DRACO DE DRAGONHEART

par DRAGON NEWS mai 18, 2020

Voir l'article entier
Guide des tailles

VOTRE TAILLE DE BAGUE RAPIDE

 

guide-taille-de-bague

taille-de-bague-rapide

GUIDE DE TAILLE - BRACELETS ET BAGUES DRAGONS

 

La méthode est relativement simple, téléchargez les guides et assurez-vous de les imprimer en format A4 complet.
Cliquez ici -> 
guide des tailles 

 

COMMENT MESURER VOTRE TAILLE DE DOIGT ?

 

Il est essentiel de connaître la taille de votre doigt avant de faire votre achat.

Téléchargez Votre Feuille a imprimer ->  guide des tailles pour bagues ici.

Vous pouvez déterminer votre taille en utilisant un anneau parfaitement ajusté ou en mesurant la taille de votre doigt.